• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Auzias

Auzias

Auzias n'a pas encore mis à jour sa biographie

"Moi, talentueux ? Mais je ne suis pas Mozart ni Einstein..." Eh oui, la bienséance impose l'humilité. Si cette intention est saine – rien de plus désagréable que quelqu'un qui "ramène sa fraise" – nous avons rarement appris à reconnaître objectivement nos capacités. Or ce sont autant de ressources, et en être conscient donne confiance en soi. C'est se sentir plus outillé, plus valable vis-à-vis des autres, plus agile pour mener sa vie.

Alors ! Et si vous métiez l'humilité de côté un moment, pour aller explorer votre mine d'or personnelle ? Sans aller dans la prétention, mais plutôt en cherchant l'objectivité, comme un détective ou un scientifique. Que savez-vous faire mieux que la moyenne des gens ?

Sachez que les talents sont souvent inconscients, voire perçus comme des défauts. Mais si vous avez les défauts de vos qualités, vous avez forcément, aussi, les qualités de vos défauts ! Si vous êtes émotif, c'est que vous êtes dans le ressenti et l'authenticité. Perfectionniste ? Vous réalisez un travail précis et de qualité. Malvoyant ? Vous avez sûrement une ouïe et un toucher exceptionnels.

Ayez conscience que mettre à jour vos pépites de savoir-faire est riche pour vous, mais aussi pour les autres. Par exemple, savoir tenir un budget là où personne n'est à l'aise avec les chiffres, est un trésor pour votre entourage... Ne pas assumer et mettre en avant cette capacité vous prive de votre épanouissement personnel, mais elle prive aussi les autres de votre précieux apport. Je ne peux que vous inviter, ainsi, à reconnaître et utiliser vos talents : ce n'est pas égoïste ou nombriliste, c'est en fait utile à la collectivité car votre contribution sera plus importante. Et votre réussite ne peut que donner envie et inspirer votre entourage à en faire autant.

Enfin, et en guise de conclusion : se réjouir de ce qu'on a plutôt que souffrir de ce qu'on n'a pas, considérer les acquis plutôt que les manques : n'est-ce pas la clé du bonheur ?

  • Comment faire ?
  • Cherchez des grandes mais aussi des petites choses : l'idée est de vous aider à reconnaître que, oui, vous savez vraiment bien cuisiner, tricoter ou fixer une étagère.
  • Cherchez ce qui est constant dans le temps. Enfant, vous étiez bon en quoi ? Qu'appreniez-vous le plus vite ? Le vélo, les sciences ou l'art des compromis ?
  • Remplacez au besoin "talent" par : capacité, compétence, savoir-faire, aptitude, qualité, point fort... selon ce qui vous met à l'aise.
  • Cherchez aussi les atouts qui se cachent derrière vos défauts.
  • Pour objectiver, il vous sera utile – et instructif ! – de demander à des proches qui vous apprécient, les qualités qu'ils vous reconnaissent. Vous serez agréablement surpris et ce peut être l'occasion d'un bel échange avec les personnes de votre entourage qui sont importantes pour vous. Profitez-en pour leur dire ce que vous appréciez chez elles...
Commentaire récent pour cet article - Voir tous les les commentaires
  • UGEUX
    UGEUX a écrit #
    C'est un beau thème, trouver ces pépites d'or. En entreprise, ce sont les coach qui aident à ce découvrir. Moi a certaines période
Modifié le
Lectures : 1779 Commentaires

Ce n'est pas grave de réussir !

Posté par le dans La Vie de l'Asso

"Ce n'est pas grave de réussir" : c'est ce que m'a dit une formatrice en coaching, à qui je partageais ma joie d'avoir réussi l'exercice de mise en situation qu'elle venait de nous donner à faire. Cette phrase m'a touchée car si la majeure partie de mon être aspire à faire toujours mieux et à réussir, en fait une part de moi, paradoxalement, le redoute ! C'est à ce moment-là que je me suis rendue compte qu'en réussissant, je craignais de faire de l'ombre aux autres, en les confrontant à leurs propres difficultés à réussir. Or si je réussis, j'éclaire plus que je ne fais de l'ombre : les personnes brillantes sont en général source d'inspiration pour nous tous !

C'est ainsi que j'ai commencé à mettre en place des conférences et des formations intitulées "Donnez-vous le droit de réussir !". Le contenu est constitué d'outils et de modes d'approche utilisés en coaching, et se nourrit de tout mon parcours psychologique et spirituel depuis 12 ans. Ainsi, 3 éléments-clés me semblent puissants pour s'orienter vers la réussite.

1/ La formulation positive de l'objectif : Si nous savons souvent ce que nous ne voulons plus, en mode "je râle et je me plains", nous ne nous disons pas toujours ce que nous voulons. Ainsi, plutôt que dire "Je veux cesser d'être timide" nous pourrions dire "Je veux être à l'aise pour parler en public", ou encore "Je veux une répartition du travail équitable et solidaire dans mon équipe" plutôt que "J'en ai assez de tout porter au boulot !". En outre, il est rare que nous autorisions à rêver nos plus grands rêves, car la vie, et sans doute aussi nos parents, nous appris à rabaisser nos prétentions. Alors ? Rouvrez les vannes ! Laissez fleurir vos rêves les plus fous, donnez-leur droit de cité en vous... et envisagez quel est le plus petit pas que vous pourriez faire pour commencer à les réaliser. C'est la stratégie du Kaizen. En un mot : "Think big, start small."

2/ Les avantages des inconvénients et les inconvénients des avantages : Les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches, nous le savons bien. C'est bien plus nuancé, riche, complexe. Et si j'allais voir ce qu'il y a de bon dans ma situation présente et que je voudrais garder ? C'est sûrement justement ça que je ne veux pas lâcher qui m'empêcher d'aller de l'avant... Et concernant mon objectif : suis-je prêt à payer le prix de ce que je veux ? Quels sont les inconvénients de la réussite ? Mettre au clair ces aspects permettra d'en tenir compte et d'avancer de manière plus réaliste et plus fine. N'oublions pas que nous ne sommes pas univoques, mais au contraire, constitués d'une multitude de personnages aux aspirations souvent contradictoires... Il s'agit de leur donner de l'écoute et de ménager chacun d'entre eux, sinon ils auront raison de nous !

3/ L'écologie personnelle : Nous sommes pour la plupart dans un fonctionnement basé sur les injonctions "il faut que... ça ne se fait pas..." et sur le jugement "je suis nul... ce n'est pas pour moi... je n'y arriverai jamais...". Réorienter ce comportement intérieur limitant pour aller vers la bienveillance envers soi sera un support précieux. Devenez votre meilleur ami et allié. Qui d'autre que vous est le mieux placé pour savoir ce dont vous avez besoin et en prendre soin ? Enfin, ce qui a marché pour d'autres n'est pas forcément adapté pour vous : voyez comment vous pouvez avancer en tenant compte de votre écosystème personnel, c'est à dire de l'ensemble des composantes de votre existence. Par exemple, si vous manquez de temps et d'activité physique, vouloir méditer assis immobile 1h par jour risque fort d'être un leurre inatteignable ! Mieux vaut opter pour 20 minutes de danse, de yoga ou de vélo. Pour personnaliser les choses, il n'y a plus qu'à convier chez vous la créativité, l'imagination, le jeu, l'expérimentation et le droit à l'erreur... en un mot : y aller avec PLAISIR.

Je vous souhaite d'être heureux !

Modifié le
Lectures : 2421 Commentaires

Etre en paix plutôt que faire la guerre, ça s'apprend !

En cette période troublée, ces propos de Thomas d'Ansembourg sur le nécessaire apprentissage de la paix me paraissent plus pertinents que jamais... Si seulement nos dirigeants pouvaient s'en emparer ! Bonne journée à tous. Mathilde Auzias

Citation partagée par le dans Société
Modifié le